V

South Park interdit en Chine : La réponse géniale des auteurs


Les potes de South Park se sont fait rayer de la carte par la censure chinoise en quelques heures, après la diffusion d’un dernier épisode de la série un tout petit peu trop provoc’ pour les autorités du pays.

 

Cartman et ses potes ont réussi à se mettre la Chine à dos. C’est LA nouvelle improbable de ce milieu de semaine. La censure chinoise a en effet peu apprécié le dernier épisode de South Park, diffusé sur la chaîne américaine Comedy Central il y a quelques jours, et a tout simplement décidé d’éliminer toute référence à la série des services de streaming et du réseau internet du pays.

 

 

Il faut dire que Tray Parker et Matt Stone, les créateurs de la série, n’y sont pas allés de main morte. Dans cet épisode, Randy décide de s’installer en Chine pour monter un business de weed. Evidemment, cela ne passe pas et il finit dans un camp de travail aux côtés de… Winnie l’Ourson. Référence directe au président chinois Xi Jinping, souvent comparé à l’ours de Walt Disney, lui aussi banni du pays.

 

Et l’histoire ne s’arrête pas là. En parallèle des mésaventures de Randy, Stan, Jimmy, Kenny et Butters décident de relancer leur vieux boys band, Fingerbang. Mais à la veille du tournage d’un biopic censé couronner leur retour, la censure chinoise intervient pour en édulcorer le scénario. 

 

Tout le monde en prend alors pour son grade, et notamment Hollywood, accusé de se compromettre pour conquérir le marché chinois et gagner toujours plus d’argent. Mickey se fait traiter de supporter de la censure et Stan lâche : “maintenant je sais ce que ressentent les auteurs à Hollywood”. Dépités, les cinq trublions, qu’on ne réduit pas au silence comme ça, décident d’abandonner leur projet.

 

Ultime provocation, Tray Parker et Matt Stone se sont fendus d’une lettre pour présenter leurs excuses au gouvernement chinois. Pas sûr que cela fonctionne… En attendant, vivement la diffusion de l’épisode en France !

 

 

Traduction :

“Tout comme la NBA, nous accueillons les censeurs chinois dans nos demeures et dans nos coeurs. Car nous aussi préférons l’argent à notre liberté et à la démocratie. Xi ne ressemble pas du tout à Winnie l’Ourson. Matez notre 300ème épisode mercredi à 10 heures ! Longue vie au Grand Parti Communiste de Chine ! Que la récolte de sorgho automnale vous soit généreuse. C’est bon la Chine, on est pardonnés ?”