V

Pokémon : ce qui cloche dans la série


Archi-plébiscité encore aujourd’hui dans les cours d’école depuis sa création, l’univers Pokémon – décliné en jeu-vidéo, cartes, films, séries et autres goodies – n’est pas exempt d’invraisemblances.

 

L’âge de Sacha

Débuté en 1998 (et en 1996 sur Game Boy), Pokémon a un héros emblématique : Sacha. Nous sommes bientôt en 2020 et Sacha – récemment et finalement devenu le meilleur dresseur – n’a jamais vraiment vieilli. Au pire, il est devenu adolescent. Petit rappel des faits : au tout début de l’aventure, sa mère laisse partir son fils à peine pubère à l’aventure. On a vu plus responsable comme décision. Et l’école dans tout ça, madame ?

 

L’obsession Pikachu

Composée de Jessie, James et d’un Miaouss qui parle (le seul recensé dans cet univers luxuriant), la Team Rocket veut à tout prix mettre la main sur un pokémon de type électrique : Pikachu. Mais le trio un peu corniaud de l’enfer ne recherche pas n’importe lequel : celui de Sacha. Et aucun autre.

 

Les ruses de la Team Rocket

Dans leur quête monomaniaque de faire basculer le meilleur ami de Sacha du côté des méchants, les membres de la Team Rocket redoublent d’ingéniosité (toute relative) pour tromper Sacha et sa clique. Notamment en se déguisant – sans vraiment masquer leur visage. Et Sacha tombe dans le panneau à chaque fois. La déscolarisation ne l’a peut-être pas aidé sur ce coup.

 

Pikachu, le plus puissant des Pokémons ?

Si la Team Rocket a fait du vol de Pikachu sa priorité numéro un, c’est parce qu’il voit en l’adorable boule électrique jaune la possibilité d’en faire le Pokémon le plus puissant du monde. Soit. Mais pourquoi diable Sacha ne laisse pas justement évoluer son partenaire en Raïchu ? Mystère.

 

Les mystères de l’évolution

Comment expliquer qu’un Magicarpe, poisson inoffensif, mou et orange, peut se transformer en un Léviator, menaçant, agile et bleu ? Le patron de l’évolution Charles Darwin en perdrait son latin et se retournerait dans sa tombe.

 

Combat d’animaux

D’un point de vue strictement éthique, capturer, emprisonner et faire combattre des bêbêtes sauvages feraient bondir d’horreur n’importe quel défenseur de la cause animaliste. Tout en assumant les liens d’amitié forts qui lient un Pokémon à son dresseur.

 

Les pokémons de type normal

L’univers Pokémon foisonne d’animaux fantastiques : roche, combat, aquatique, feu, électrique, psy mais aussi… normal. Qu’ont-t-ils de si spécial ? Rien ? Qui sont-ils ? Quel est leur réseau ? Et qu’est-ce que la normalité ? Vous avez trois heures.

 

Autant de bizarreries et autres incohérences sur lesquelles nous fermons délibérément les yeux depuis tant et tant d’années. Jugez sur pièce en découvrant la série sur votre site internet préféré juste en dessous !