Vous aimez ? Partagez
V

13 nouveaux longs métrages à voir gratuitement pendant le confinement


En cette période de confinement, retrouvez 13 nouveaux longs métrages sur Videoty. Qu’il s’agisse d’un film récent ou bien d’un classique plus ancien, il en y a encore une fois pour tous les goûts. Attention, ces films ne sont disponibles que pendant un certain laps de temps. Comme on est sympas, on vous les a classés par ordre de disponibilité.

Les Chaussons rouges – Michael Powell et Emeric Pressburger, 1948, 2h09

Victoria Page travaille comme danseuse dans une célèbre compagnie, celle de Boris Lermontov. Celui-ci aperçoit en elle le potentiel d’une très grande danseuse. Boris est très exigeant avec elle. Rapidement Victoria décroche le titre de danseuse étoile dans le nouveau ballet très apprécié de Boris : « Les chaussons rouges ». Victoria est quant à elle partagée entre la rigueur terrible imposée par son métier et sa passion naissante pour le compositeur du ballet, le beau Julian Craster. Boris jaloux, des tourtereaux, finit par renvoyer les deux amants et essaie d’anéantir leurs carrières.

Disponible jusqu’au 31 mai 2020.

 

Jeune et Innocent – Alfred Hitchcock, 1937, 1h19

Robert Tisdall est un jeune écrivain. Dans une histoire incroyable, il se retrouve désigné comme un meurtrier de son ex petite amie, une jeune actrice. Pour prouver son innocence, il s’échappe du tribunal où il est jugé avec la fille du commissaire de police.

Disponible jusqu’au 31 mai 2020.

 

Sabotage – Alfred Hitchcock, 1936, 1h13

Carl Verloc, possède un cinéma à Londres. Il vit avec Sylvia son épouse ainsi que Steve le frère de celle-ci. Carl confesse au jeune enfant, Steve, qu’il attend la livraison d’une bombe. Mais il ignore qu’il est surveillé par le détective Ted…

Disponible jusqu’au 31 mai 2020.

 

L’Homme qui en savait trop – Alfred Hitchcock, 1956, 1h12

Ben et Jo McKenna forme un couple de touristes américains. Ensemble il parcourent le Maroc accompagnés d’Hank leur jeune enfant. Ils font la connaissance dans un bus de Louis Bernard, un français. Mais Louis est rapidement tué à Marrakech. Avant de mourir, Louis Bernard livre un message à Ben McKenna. Stupéfait par ce qu’il vient d’apprendre, il est sur le point de contacter la police mais au même instant son fils est kidnappé.

Disponible jusqu’au 31 mai 2020.

 

Wadjda – Haifaa al-Mansour, 2012, 1h31

Wadjda est une jeune fillette. Elle a dix ans et vit dans la banlieue populaire de Riyadh en Arabie Saoudite. Bien qu’issue d’un milieu très conservateur, Wadjda repousse toujours les limites qui lui sont fixées et tente de braver l’interdit. Alors qu’elle vient de se disputer avec Abdullah, son ami, elle voit au loin un très joli vélo vert à vendre.

Disponible jusqu’au 29 juin 2020.

 

Les Chansons d’amour – Christophe Honoré, 2007, 1h31

Julie et Ismaël afin de pimenter leur vie ronronnante de couple choisissent d’entamer une relation à trois avec une certaine Alice. Mais Julie meurt tragiquement suite à une crise cardiaque. Ismaël rongé par le chagrin essaie de reprendre le cours de sa vie. Ismaël rencontre alors Erwann, un lycéen romantique, un peu rêveur et homosexuel.

Disponible jusqu’au 30 septembre 2020.

 

Bianca – Nanni Moretti, 1983, 1h33

Michèle Apicella est un jeune prof de maths. Névrosé, il passe beaucoup de temps libre sur sa terrasse à regarder et espionner ses voisins. Bianca elle est une très jolie professeur de français. Et bien évidemment, Bianca éveille l’intérêt de Michèle et rapidement il tombe amoureux d’elle. Mais plusieurs meurtres surviennent dans l’entourage proche de Bianca et Michèle devient alors un suspect parfait.

Disponible jusqu’au 30 septembre 2020.

 

Sogni d’oro – Nanni Moretti, 1981, 1h39

Michèle Apicella est un cinéaste d’avant-garde avec une filmographie conséquente. Mais depuis quelques temps, il est déçu car le public boude ses films et les critiques se fichent de ses dernières oeuvres…

Disponible jusqu’au 30 septembre 2020.

 

Le genou de Claire – Eric Rohmer, 1970, 1h41

Au bord du lac d’Annecy, dans le petit village de Talloires, Jérôme, un jeune attaché culturel passe ses vacances et se découvre obsédé par une jeune fille, Claire. Il a un désir terrible, celui de lui toucher le genou…

Disponible jusqu’au 12 octobre 2020.

 

Ma nuit chez Maud – Eric Rohmer, 1969, 1h45

Alors qu’il vient à peine de la rencontrer lors de la messe, un ingénieur décide d’épouser la jeune Françoise. Malgré cet amour naissant, il va être tenté par une autre femme, Maud, très belle, extrêmement sensuelle et terriblement athée.

Disponible jusqu’au 12 octobre 2020.

 

Ne touchez pas la hache – Jacques Rivette, 2007, 2h11

1823, à Majorque, le général de Montriveau rétablit les Bourbons à la tête du pays. Au milieu d’un choeur de carmélites, il arrive à extraire une voix. Celle d’une femme qu’il recherche désespérément depuis de longues années. Ils s’étaient rencontrés au cours de la Restauration.

Disponible jusqu’au 12 octobre 2020.

 

La Belle Noiseuse – Jacques Rivette, 1991, 3h48

Un vieux peintre vit avec un lourd secret devenu une obsession. Il y a plus des dix années, il a abandonné un tableau, dont le modèle était sa propre femme, censé devenir un grand chef d’oeuvre.

Disponible jusqu’au 13 octobre 2020.

 

La Collectionneuse – Eric Rohmer, 1967, 1h22

Adrien et Daniel sont deux dandys. Ensemble ils passent l’été dans une immense villa dans le sud de la France proche de Saint-Tropez. Ils ne font pas grand chose de leurs journées hormis lire beaucoup. Haydée doit les rejoindre dans la ville. Elle a une terrible réputation de mangeuse d’hommes. Adrien et Daniel au courant de cette réputation décident de s’amuser à la séduire.

Disponible jusqu’au 16 octobre 2020.


Sélectionné pour vous

Cinéma

Non, on oubli aucune tranche d'âge, et on pense aux jeunes dès 9 ans avec ce nouveau programme de 5 court métrages d’animation. Un programme qui oscille entre humour, poésie, mélancolie, amour, et amitié ! Durée total du programme : environ 48 minutes.    Lost and found - 7 mins et 21s Et on commence par une mignonnerie. Lost and found c’est l’histoire d’un dinosaure en peluche qui risque sa vie pour sauver l’amour de sa vie. Un court-métrage d’animation émouvant sur l'amitié, l'amour et le sacrifice : jusqu'où aller pour sauver ses amis ?     None of that - 4mins et 10s Un gardien de musée découvre […]

Lire l'article
Cinéma

De l’animation, de l'animation et encore de l’animation ! Mais cette fois-ci c’est un programme à partir de 7 ans ! Au menu : un film sur "les relations familiales", un film sur la différence, un film sur l'amour, un film sur la mémoire, et un film sur les apparences. On vous prévient, encore un programme entre rire et larmes ! Durée du programme : environ 23 minutes.   Sales gosses - 2mins et 19s Un papa aigle à bout de nerf face aux piaillements incessants de ses petits fini par commettre l’irréparable. Parce que oui, les rapaces sont des oiseaux prédateurs et carnivores ! Un […]

Lire l'article
Cinéma

Les court-métrages c’est aussi et surtout la porte d’entrée dans le monde du cinéma. Et tous les plus grands réalisateurs s’y sont forcément frottés. Voici donc 5 court-métrages de 5 grands réalisateurs que vous connaissez certainement ! Attention programme pour les grands ados et adultes. Durée totale du programme : environ 51 minutes.    The Big Shave - 5mins et 11s Si on vous dit : Hugo Cabret, Les affranchis, Aviator, Gangs of New York, … ? Vous dites ? Martin Scorsese ! Lui-même. The Big Shave est un court métrage tourné sur pellicule couleur à New York en 1967. Il dure un peu plus de 5 minutes […]

Lire l'article
Cinéma

Les court-métrages, il y en a pour tous les âges, on le disait précédemment et cette fois-ci, toujours dans un soucis de n’oublier personne, on vous propose un programme dès 5 ans. Au menu : de l’animation, de la prise de vue réelle, de la couleur, du noir et blanc, et même du Pixar ! Comme pour le programme précédent, on le répète mais rien n’est pire que laisser un enfant seul devant un écran. Alors on vous le reprécise : n’hésitez pas à voir les films avec vos enfants et bien évidemment à discuter avec eux à la fin des films […]

Lire l'article