V

Leur fille adoptive de 6 ans serait en réalité une naine sociopathe


Aux États-Unis, un couple accuse sa propre fille adoptive d’avoir menti sur son âge et d’être en réalité une sociopathe adulte atteinte de nanisme.

Tout commence en 2008 lorsque Kristine Barnett et son ex-mari Michael Barnett accueillent Natalia Grace, une fillette d’origine ukrainienne. En 2010, ils adoptent Natalia, supposément âgée de 6 ans.

 

Natalia était aux États-Unis depuis 2 ans déjà. Elle avait un certificat de naissance ukrainien (indiquant le 4 septembre 2003 comme date officielle de naissance) et avait besoin d’un foyer immédiatement. Apparemment ses anciens parents adoptifs l’avaient soudainement abandonnée  (pour des raisons non révélées).

Mais le désir de grande famille des Barnett était plus important que les raisons mystérieuses de cet abandon.

Assez vite pourtant, le doute s’installe pour le couple. D’après sa mère, la fillette ne joue pas avec les autres enfants, elle s’exprime souvent comme une adulte et a même ses menstruations ! Kristine déclare à ce sujet avoir retrouvé à plusieurs reprises des traces suspectes dans les sous vêtements de sa fille, laissant penser qu’elle était déjà réglée. Natalia aurait d’ailleurs essayé de dissimuler ses preuves.

Pour Kristine, Natalia Grace aurait menti sur son âge pour être adoptée. En 2010 lors de son adoption, elle n’avait à priori pas 6 ans mais plus de 20  ans et ne serait donc pas née en 2003, mais en 1989 !

Des affirmations confirmées par des experts d’une cour américaine en 2012 et basées sur des examens dentaires, d’après un document remis par la mère aux médias locaux.

Plus grave encore, Kristine en est persuadée : leur fille adoptive aurait essayé de les tuer  -et plusieurs fois de surcroît !- en versant de l’eau de javel dans leur café, en poussant. Kristine Barnett contre une clôture électrique ou en menaçant de les poignarder dans leur sommeil.

Dans une interview du DailyMailTV, Kristine déclare à ce sujet :

I saw her putting chemicals, bleach, Windex something like that, in my coffee and I asked her, what are you doing ? » She said, « I am trying to poison you »

Traduction : « Je l’ai vue mettre des produits chimiques, de l’eau de javel, du Windex (un nettoyant pour vitre), ou quelque chose comme ça dans mon café et je lui ai demandé : “Que fais-tu ?” ; elle a dit : « J’essaye de t’empoisonner »

Déroutés par toutes ces constatations et surtout traumatisés par leur propre “enfant”, les parents prennent une décision radicale. En 2013, le couple abandonne Natalia dans leur appartement à Lafayette en Indiana et part s’installer au Canada pour, entre autre, permettre à leur fils Jacob Barnett, “génie” des mathématiques, de suivre des études au sein de l’Institut Perimeter. 

Les parents sont alors accusés par la justice de négligence criminelle pour l’abandon de leur propre fille. Mais Kristine Barnett réfute ces accusations. En effet, avant de partir au Canada et suite aux nombreux examens cliniques, Kristine avait fait modifier l’âge de Natalia sur son état civil, cette dernière était donc majeure (en tout cas aux yeux de ses parents). 

The media is painting me to be a child abuser but there is no child here” said Barnett.

Traduction : “Les médias me disent que je suis un agresseur d’enfants, mais il n’y a pas d’enfant ici”, a déclaré Kristine Barnett.

Pour Kristine, les choses sont claires : Natalia Grace serait en réalité une naine adulte sociopathe

Kristine ajoute que des médecins avaient confirmé que Natalia souffrait d’une maladie psychologique grave diagnostiquée uniquement chez l’adulte.

She was jumping out of moving cars. She was smearing blood on mirrors. She was doing things you could never imagine a little child doing.”

Traduction : “Elle sautait hors de voitures en mouvement. Elle maculait du sang sur les miroirs. Elle faisait des choses que vous ne pourriez jamais imaginer qu’un petit enfant fasse »

Un fait divers qui rappelle étrangement le film d’horreur Esther (Orphan, en anglais), sorti en 2009, où un couple adopte une fillette nommée Esther mais découvre que la jeune fille cache de lourds secrets… 

Avant que toute cette histoire ne retentisse et que les accusations ne soient portées contre les Barnett le 11 septembre dernier, Kristine et son ex-mari avaient été salués pour leur rôle de parents exemplaires. Un reportage de l’émission 60 Minutes avait d’ailleurs été tourné chez eux et mettait en avant Jacob Barnett, diagnostiqué autiste à l’âge de 2 ans, avec un profil zèbre et un QI de 170. 

Les Barnett doivent comparaître cette semaine devant la justice américaine qui devra trancher sur l’âge véritable de Natalia Grace.

Nous apprenons aujourd’hui que Natalia a été recueillie par une nouvelle famille dans l’Indiana, aux États-Unis. Le pasteur Antwon Mans, 36 ans, sa femme Cynthia, 39 ans, déjà parents de cinq enfants, l’ont accueilli dans leur foyer. Le journal le Sun stipule même que le couple avait entamé une demande d’adoption en 2016, avant de se rétracter à cause de l’affaire en question. Pour l’heure, les nouveaux parents de Natalia déclarent ne pas avoir rencontrer de problèmes avec la jeune fille.